Quel parcours suivre pour devenir DJ

Depuis le moment où vous êtes né, vous vous êtes frotté à tout : au synthé, au violon, à la batterie… Après quoi, vous avez été en âge de sortir le soir, et vous avez découvert le microcosme vibrant de la techno. Depuis ce moment, vous vous avez été hanté par un seul rêve : occuper la place du disc-jockey derrière la table de mixage… Et, tandis que vos copains se posent des questions sur leur avenir, établissent des dossiers pour des écoles de commerce ou s'entêtent à passer des concours pré-sélectifs, vous avez une obsession en tête : être le futur Martin Solveig.

A vos yeux, en effet, aucune exigence d'études ni de grandes écoles, même si vous devriez faire en sorte de vous plier à un cursus universitaire concernant la zizique. Effectivement, en qualité de disc-jockey, vous serez obligé de posséder de bonnes bases musicales, en vue de créer les mixes les plus incroyables ! Mais ce qui compte en qui vous concerne, avant tout, à partir de maintenant, c'est l'entraînement. Vous ne l'ignorez pas, on ne devient pas disc-jockey du jour au lendemain. Pour arriver à vous faire connaître, vous devrez en passer par énormément d'entraînement et une bonne réserve de créativité.

Tout d'abord, faites vos achats. Vous dénicherez aisément du matériel sono pas cher sur le net. Misez sur un équipement de bonne qualité, car faire des mix avec une table de mixage défectueuse, par exemple, reviendrait à apprendre à jouer du piano avec un outil discordant !

Pour vous présenter aux noctambules, faites en sorte de servir de disc-jockey à l'occasion de soirées entre copains ; c'est un excellent truc pour vous entraîner. Enfin, dès vous vous sentez prêt, lancez-vous à la conquête des cabarets de votre cité. Lorsque vous aurez signé un engagement, les suivants devraient être garantis !